Henri Bardouin "Pastis"

  • Pastis - France
  • 70 cl - 45°

Nouveau

En Stock

23,80

Livraison à partir de 9.90€

DESCRIPTIF :

Le pastis Henri Bardouin se différencie des autres pastis par sa finesse et la richesse de ses arômes. Il est plus fin, plus aromatique et plus élégant. Le Pastis Henri Bardouin préserve le palais et permet d’apprécier pleinement mets et vins dégustés par la suite.

FABRICATION :

Cueillette : récoltes manuelles et selon des rituels bien précis de nombreuses plantes comme le thym, le romarin, la sauge ou l'armoise. Macération : lorsque les plantes et les épices récoltées ont séché, il faut en extraire les vertus aromatiques en les laissant macérer dans de l'alcool. Pour chacune, la température, la quantité, la durée, le degré d'alcool vont être différents afin d'obtenir au terme de ce processus entièrement naturel une infusion qui possède en elle le goût et l'équilibre désirés. Distillation : pour extraire au mieux "l'esprit" de certaines plantes, il est nécessaire de les distiller en alambic pour en évacuer les éthers trop volatiles ou les huiles trop lourdes et ne conserver que les arômes et essences souhaités. Assemblage : une fois obtenus tous les "esprits parfumés", issus de la macération et de la distillation, il faut les "marier" ensemble selon des quantités et un ordre bien précis qui n'appartiennent qu'au Pastis Henri Bardouin. Une étape décisive qui nécessite analyses rigoureuses et dégustations répétées.

DÉGUSTATION :

Une belle couleur jaune.

Un nez fin, aromatique et élégant grâce à la richesse de ses arômes.

Une bouche original et goûteux aucun arômes ne l'emporte sur l'autre.

Une finale d'une belle longueur. 

ACCORDS METS-VINS :

picto_tapas.jpg 

CONSEIL DE DEGUSTATION :

A consommer dans les 02 ans à venir

Henri Bardouin - Spiritueux - Pastis - Netvin.com

HISTOIRE :

En 1935 à Forcalquier, Paul Ferréoux, artiste-peintre de son état, rachète une petite distillerie créée en 1898 pour exploiter les herbes et les simples de la montagne de Lure, chère à Giono. Et lance aussitôt Paulanis, un pastis dont il a créé lui-même la recette originale.

Doué d’un flair visionnaire, il revend l’affaire quatre ans plus tard : en août 1940.

En 1987 la distillerie se vend à Pernod Ricard. En 1990, Alain Robert rachète l’entreprise la rebaptise Distilleries et Domaines de Provence, et lance sous le nom de Pastis Henri Bardouin une version revisitée d’Occitanis.

Ce pastis-là creuse sa différence : quand ses concurrents – industrialisation oblige - jouent d’une poignée d’arômes artificiels (anis vert, anis étoilé, réglisse…), il continue d’avancer à la tête d’un assemblage de 65 composants naturels, de l’armoise à la sauge et de la badiane à la mélisse en passant par la fève de tonka et la verveine odorante. 

LE VIN :

Bien plus qu'un anisé, le Pastis Henri Bardouin est un pastis Grand Cru complexe et élégant. Son secret : le profond équilibre de plus de 65 plantes et épices cueillies, macérées, distillées, assemblées.

Le Pastis Henri Bardouin est un pastis fait main, où l'expérience et le savoir-faire interviennent à chaque étape. 

Au nez comme en bouche, celui-là se déguste comme un vin de terroir, avec des arômes complexes et des saveurs alignées, toutes pièces d’un puzzle qu’il faut peu à peu reconstituer pour rebâtir un équilibre fragile et précis. Surtout, sa composition strictement naturelle laisse les papilles intactes pour le repas qui s’annonce, et ce n’est pas là sa moindre qualité…

Découvrez toutes nos offres pour vos cadeaux d'affaires
Téléchargez notre catalogue au format PDF