Coffret Haut Médoc

  • Haut-Médoc - Bordeaux
  • 75 cl
  • Rouge

Nouveau

77,00

Livraison à partir de 9.90€

DÉGUSTATION :

Château Sociando Mallet 2012 - Haut-Médoc : Une belle robe à la teinte violine très intense. Un nez fin et concentré sur des arômes complexes de petits fruits rouges et noirs bien mûrs, cassis, mûrs... ainsi qu'un boisé bien intégré qui lui confère une longue garde. En bouche, ce vin est structuré, dense et concentré avec des tanins mûrs. Une grande fraîcheur se dégage de ce vin.

Château Cantemerle 2011 - Haut-Médoc : Nul ne saurait mieux représenter la nature du millésime, comme celle des terroirs du haut médoc, doté de sols maigres, sableux, caillouteux, mais d’abord chauds et filtrants. Le vin porte cette double marque, avec des tanins fondus, et un heureux mariage de douceur puis de vivacité finale, mariage qui est aussi celui de merlots bien mûrs et de ces vieux cabernets, qui font la gloire du Médoc.

HISTOIRE
Un document datant de mars 1633 fait référence à des terres nobles dans cette commune, appartenant à une famille d'origine basque du nom de Sossiondo. On retrouve également un document de 1750, relatif à des vignes dela Demoiselle Anne de Sossiondo. Au cours des ans, "Sociondo " (ou "Sossiondo") est devenu "Sociando" à la suite d'une erreur orthographique. En 1793, des documents d'archives font état de l'arrestation de Guillaume de Brochon, notaire royaliste qui vivait à Sociando et dont les domaines furent mis sous séquestre et vendus comme Biens Nationaux. C'est alors que Sociando fut racheté par Jean Lamothe, le beau-père de Brochon.
En 1831, Marie-Elisabeth Alaret, propriétaire de Sociando et nièce de Lamothe, épouse Achille Mallet, capitaine de marine. Le domaine est alors baptisé Sociando-Mallet, selon la coutume d'alors d'ajouter son nom à celui de son domaine. La famille Alaretreste propriétaire du domaine jusqu'en 1878, date à laquelle le droit de propriété est transmis à Léon Simon. Entre ce moment et l'arrivée de Jean Goutreau à Sociando-Mallet, la propriété est passée successivement entre les mains des négociants Delor, Louis Roullet, maire de Saint-Seurin, puis Emile Tereygeol, également propriétaire à l'époque de Pontoise-Cabarrus. Quand Jean Gautreau acquiert Sociando-Mallet en 1969, il ne reste que 5 hectares en production alors que le domaine en compte actuellement 58.

DOMAINE
La force de Sociando-Mallet réside dans son terroir admirable. Il est constitué de graves de l'époque guntzienne, sur un sous-sol argilo-calcaire profond. Il permet aux cabernets sauvignons de mûrir dans d'excellentes conditions et aux merlots d'acquérir profondeur et complexité, tout en régulant parfaitement l'alimentation en eau de la vigne.
Ce terroir est l'âme des vins de Sociando, qui lui doivent leur structure complexe, leur fraîcheur et leur élégance. Les autres points forts du vignoble sont l'âge moyen des vignes, 35 ans environ, et la forte densité de plantation, 8.300 pieds par hectare.

LE VIN
Le Château Sociando-Mallet est un vin intensément coloré, complexe, aux arômes profonds de fruits noirs, capable de se garder de nombreuses années.
Le domaine produit également un second vin, la "Demoiselle de Sociando-Mallet", un vin fruité, rond et gourmand, agréable à boire dès ses jeunes années.

Du même domaine

Découvrez toutes nos offres pour vos cadeaux d'affaires
Téléchargez notre catalogue au format PDF