Château d'Yquem 2010

  • 1er Cru Classé Sauternes Barsac - Bordeaux
  • 75 cl
  • Blanc
  • Wine Spectator : 96/100
  • Bettane & Desseauve : 19/20
  • Robert Parker : 93/100
  • Decanter : 19/20
  • Gault&Millau : 19/20
  • La Revue du Vin de France : 18.5/20
  • Jancis Robinson : 18.5/20

Nouveau

En Stock

Attention : dernières bouteilles disponibles !

570,00

Livraison à partir de 9.90€

ASSEMBLAGE :

87% Sémillon - 13% Sauvignon Blanc.

VINIFICATION :

Vendanges manuelles. Viticulture traditionnelle et soignée. C'est en barriques que s'effectue la fermentation afin de favoriser la parfaite conduite de cette phase, la plus délicate et la plus mystérieuse de l'élaboration du vin. Le vin est élevé durant 30 mois en barriques

DÉGUSTATION :

Une belle robe éclatante d'un beau jaune doré.

Un nez qui n'est pas toujours très expansif mais il est marqué par les fruits (abricot, mandarine, fruits exotiques parfois) et par des notes boisées (vanille, pain grillé)

En bouche, une première sensation toujours très soyeuse, souvent somptueuse qui est suivie d'une impression plus enveloppante. Équilibre entre la liqueur et l'acidité (entre douceur et fraîcheur). Quelques touches d'amertume peuvent participer à cette harmonie.

TEMPÉRATURE DE SERVICE : 

13-14°C

ACCORDS METS-VINS :

  

CONSEIL DE DEGUSTATION :

A consommer dans les 20 ans à venir

Wine Spectator : 96/100
"Rather restrained now, showing terrific purity and precision, with dried pineapple, persimmon and mango notes, offset by racy honeysuckle, white peach and chamomile hints. The extremely long finish sails on, switching to yet another spectrum, with green almond, green plum and coconut accents. A thread of quinine stitches this up at the very end. Best from 2020 through 2050."

Bettane&Desseauve : 19/20
"Un rien plus austère que le 2011 mais d'une incomparable race aromatique, et toujours cette liqueur parfaite et cet équilibre idéal."

Robert Parker : 93/100
"Served from an ex-chateau bottle. Consistent notes compared to the sample tasted blind at Southwold, the 2010 Chateau d’Yquem does not quite live up to the billing it showed out of barrel. Certainly it does not possess the concentration of the 2011, the elegance or the symmetry. However, there is fine minerality on the nose and great transparency. The palate is fresh and harmonious, with a fine bead of citrus fruit and a penetrating, spicy finish that offers white peach and honeysuckle notes, yet does not possess anything close to the peacock’s tail of the magnificent 2009. Still, this is a fine Yquem. Drink 2017-2040+." (tasted March 2014)

Gault&Millau : 19/20
"Il touche au sublime par sa finesse incroyable dans un rare registre lumineux, aux fruité éclatant et un acidulé vivifiant. Noix de coco, verveine, fleurs blanches, ananas, poudre de riz, amande… interminable"

HISTOIRE
En 1453, le Château d’Yquem, jusque-là propriété des rois d'Angleterre alors ducs d'Aquitaine, devient français sous le roi Charles VII. En 1593, Jacques Sauvage, un notable local, devient tenancier à Yquem et y fait reconstruire le Château. Son descendant Léon de Sauvage d'Yquem est anobli par le rachat du fief le 16 juillet 1711.
Les bâtiments actuels du Château d'Yquem datent des XVIe et XVIIe siècles et forment un quadrilatère autour d'une vaste cour ; le Château a été classé monument historique en 2003 pour ses décors et peintures (fresques de la chapelle, cheminées et fresques du corps de logis principal). Le 6 juin 1785, la dernière héritière de la famille de Sauvage d'Yquem, Françoise Joséphine, épouse Louis-Amédée comte de Lur-Saluces. Le comte meurt le 31 octobre 1788 à Paris, laissant le domaine à sa veuve. C'est sous la gestion de cette dernière que la renommée du vin d'Yquem va se développer.
Le Château d’Yquem obtient en 1855 le classement en Premier Cru Supérieur. En 1996, le Château d'Yquem est l'objet d'une prise de participation du groupe LVMH, réussissant à acheter d'abord 38 %, puis la majorité des actions à partir de 1999, actuellement à hauteur de 64 %. En mai 2004, la gestion est donc confiée à Pierre Lurton.

DOMAINE
Le domaine couvre 133 hectares, dont 113 ha sont plantés de vignes, mais seulement 102 ha sont exploités, la différence correspondant aux vignes trop jeunes : deux à trois hectares sont arrachés chaque année, puis laissés en jachère une année avant d'être replantés, les raisins n'étant pas utilisés avant cinq ans. Le rendement est seulement de 9 hectolitres par hectare et certaines années, si la qualité n'est pas jugée suffisante, les bouteilles ne sont pas commercialisées. Seuls deux cépages sont plantés : le sémillon (80 % des surfaces) à la peau épaisse pour résister à la pourriture, et le sauvignon (les 20 % restant) plus précoce.

LE VIN
Les vins sont caractérisés par leur complexité due à une importante quantité de sucres résiduels et aux arômes apportés par le Botrytis Cinerea. Une acidité relativement haute aide à compenser le sucré. Une autre caractéristique pour laquelle le Château d'Yquem est renommé est sa longévité. Dans les bonnes années une bouteille ne présentera ses qualités exceptionnelles qu'après une ou deux décennies dans une cave, et avec du soin, elle les gardera pour un siècle ou plus, y ajoutant de la complexité.
Depuis 1959, Château d'Yquem produit un vin blanc sec nommé « Y » (et avant 2004 « Y de Lur-Saluces »), fait d'une proportion égale de sémillon et de sauvignon blanc. N'étant pas liquoreux, l' « Y » n'a pas droit à l'appellation sauternes, mais à celle de bordeaux.

Du même domaine encore disponible

Découvrez toutes nos offres pour vos cadeaux d'affaires
Téléchargez notre catalogue au format PDF